L’exercice Physique est Particulièrement Important pour les Personnes Âgées Atteintes de Maladies Cardiaques

Il est bien connu que l’exercice est bon pour la santé cardiaque, mais les personnes âgées ont tendance à ne pas être incluses quand il s’agit de programmes de réadaptation. Aujourd’hui, une étude a montré que ces personnes ont le plus grand bénéfice à en tirer.

Exercice

Exercice

Les maladies cardiaques sont la principale cause de décès aux États-Unis, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, puisqu’elles sont responsables d’un décès sur quatre. Chaque année, environ 610 000 personnes meurent d’une maladie cardiaque aux États-Unis, tandis qu’environ 735 000 personnes sont victimes d’une crise cardiaque. Les adultes de plus de 65 ans sont plus sujettes aux maladies cardiaques que les personnes plus jeunes en raison des modifications du cœur avec l’âge. Les maladies cardiaques sont une cause importante d’invalidité, selon l’Institut national du vieillissement, qui note qu’elles affectent la capacité de millions de personnes âgées d’être actives et d’avoir une bonne qualité de vie.

Aujourd’hui, une nouvelle étude a confirmé les bienfaits de l’exercice physique sur la capacité physique et la santé mentale, quel que soit l’âge de la personne.

En fait, ce sont les personnes âgées qui peuvent en bénéficier le plus. L’étude, qui figure dans la Revue canadienne de cardiologie, a démontré que ce sont les aînés qui tirent le plus d’avantages physiques et psychologiques des programmes de réadaptation, alors qu’ils sont les moins représentés. Une des raisons en est que les médecins sont moins enclins à orienter les personnes âgées vers des centres de réadaptation et à les encourager à faire de l’activité physique.

Pourquoi l’exercice physique est-il bénéfique pour les personnes âgées ?

L’exercice physique régulier permet de ralentir la fréquence cardiaque, baisser la tension artérielle, soulager le stress, améliorer le moral et l’oxygénation du corps, en plus d’aider à la perte de poids. Il permet de favoriser une récupération plus rapide et parfois même de réduire le besoin en  médicaments.

Plus une personne est âgée, plus le risque de complications et de dégradation rapide de la condition physique suite à un événement cardiaque telle une crise cardiaque est grand. Par conséquent, les personnes âgées tireront le plus d’avantages de la pratique d’une activité physique.

Les chercheurs résument la situation en disant : « Le vieillissement est associé à plusieurs facteurs, comme l’inflammation accrue ou le stress oxydatif, lesquels prédisposent les gens aux maladies cardiovasculaires. Par conséquent, les patients âgés sont généralement moins en forme que les plus jeunes, et le déconditionnement est accéléré une fois que la maladie cardiovasculaire est établie. »

Certaines personnes en tirent plus de bénéfices

Cette étude visait à comparer les réponses des jeunes et des personnes âgées à un programme de réadaptation cardiaque. Ce qui distingue cette recherche des autres études, c’est qu’elle met l’accent sur les bienfaits physiques et psychologiques de l’exercice chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

Des chercheurs de la Faculté des Sciences du Sport de l’Université de Bourgogne Franche-Comté à Dijon, France, ont examiné 733 personnes qui avaient été référées à un programme de réadaptation cardiaque de 25 séances à la Clinique Le Rosiers à Dijon sur une période de près de 3 ans.

L’équipe a divisé les participants en trois groupes selon leur âge : moins de 65 ans, 65 à 79 ans et 80 ans ou plus. Ils ont évalué tous les participants, tant physiquement que psychologiquement, pour des problèmes tels que l’anxiété et la dépression.

Les scientifiques ont constaté que, bien que tous les participants avaient amélioré leurs capacités physiques et psychologiques en quelques semaines, ce sont bien eux qui, au départ, avaient les plus grandes déficiences physiques qui ont ainsi le plus bénéficié des programmes réalisés.

L’exercice s’est également avéré particulièrement bénéfique pour les personnes âgées de plus de 65 ans qui présentaient des symptômes de dépression.

« Ces connaissances auront certainement un grand impact positif sur l’autonomie et la qualité de vie des patients et permettront d’aider les cliniciens et les patients à réaliser à quel point la réadaptation physique pourrait être bénéfique. » selon  les déclarations de Gaëlle Deley, Ph.D. et chercheuse sur cette étude.

Les chercheurs espèrent que ce rapport encouragera les cliniciens à réaliser l’importance des avantages afin d’orienter les personnes âgées vers des programmes de réadaptation et de les encourager à y participer

Références

Leave a Reply