Les Suppléments de Musculation Pourraient être Nuisibles au Cerveau

Selon les scientifiques, les consommateurs du supplément protéique L-norvaline devraient être au courant de ses effets potentiellement nocifs. La L-norvaline est un ingrédient largement utilisé dans les suppléments de musculation et est promue comme un composé pouvant améliorer la performance et aider à la récupération. Des substances similaires ont été liées à des maladies neurodégénératives et une étude sur les cellules humaines, réalisée par des scientifiques de l’Université de Technologie de Sydney, suggère que la L-norvaline pourrait aussi causer des dommages aux cellules nerveuses.

Suppléments de Musculation

Suppléments de Musculation

Les résultats de l’étude, publiés dans Toxicology in Vitro, ont montré que même à des concentrations relativement faibles, la L-norvaline, en tant qu’acide aminé, pouvait altérer les cellules et éventuellement les détruire.

Les protéines de notre régime alimentaire contiennent des acides aminés qui sont  libérés dans notre intestin et utilisés par notre organisme pour fabriquer de nouvelles protéines. La L-norvaline est l’un des centaines d’acides aminés dont on ne se sert pas normalement pour la synthèse protéique. Au cours des dernières années, la popularité des suppléments alimentaires pour améliorer la force et la performance musculaire a fait en sorte que beaucoup contiennent maintenant beaucoup d’acides aminés inhabituels et nuisibles.

Kate Samardzic, Auteur principal de l’étude, a déclaré que la consommation la plus gourmande d’acides aminés est chez les athlètes et les bodybuilders.

« Les besoins protéiques sont plus grands chez les personnes très actives et on considère que les protéines améliorent et augmentent la performance. La demande d’acides aminés dans les suppléments a augmenté, mais en plus des acides aminés normaux qui construisent les protéines, d’autres acides aminés  » non protéiniques  » sont aussi consommés », a déclaré le doctorant de la UTS School of Life Sciences.

« Certains acides aminés non protéiques sont toxiques car ils peuvent imiter les acides aminés protéiques et induire l’organisme en erreur, propriété utilisée par certaines plantes pour tuer leurs prédateurs.

« Certaines plantes peuvent même relâcher des acides aminés non protéiques dans le sol pour en tuer d’autres afin qu’elles aient accès à tous les nutriments. La guerre chimique entre les plantes est un phénomène bien connu. Comme il est prouvé que la L-norvaline a une activité antimicrobienne et herbicide, nous avons examiné sa toxicité sur les cellules humaines « , a déclaré Samardzic.

Cette étude est la première qui explore la toxicité de la L-norvaline sur les cellules humaines, en testant spécifiquement son effet sur les cellules du cerveau découlant de sa capacité d’imiter les acides aminés protéiques.

Le Professeur agrégé Ken Rodgers qui a dirigé la recherche a révélé que la L-norvaline pourrait permettre aux cellules de produire plus d’énergie dans un premier temps, mais après un certain moment, les structures de la cellule qui génèrent de l’énergie sont endommagées. Les gens prennent des suppléments comme celui-ci sans vraiment savoir quelles en seront les conséquences à long terme.

Références

Leave a Reply