La Chirurgie Esthétique Faciale chez L’homme…Pour Plus D’attractivité et de Confiance!

Dans une première étude, des plasticiens du Georgetown University Medical Center ont découvert que la perception de l’attirance, de l’amabilité, des aptitudes sociales ou de la fiabilité augmente considérablement lorsqu’un homme choisit de se faire un lifting.

Chirurgie Esthétique Faciale Chez L'homme

Chirurgie Esthétique Faciale Chez L’homme

L’étude, publiée dans JAMA Facial Plastic Surgery, révèle que les hommes bénéficient de la chirurgie esthétique faciale autant que les femmes: les autres en apprennent plus sur ce nouveau visage. Cependant, l’étude n’a pas montré d’impact significatif sur la masculinité, tandis qu’une étude similaire réalisée sur des femmes en 2015 a montré une augmentation significative dans la perception de la féminité.

« Juger par l’apparence faciale est une tendance qui a probablement ses racines dans l’évolution, car les études suggèrent que l’évaluation d’une personne en fonction de son aspect général est liée à sa survie; notre instinct animal nous dit d’éviter ceux qui sont mal intentionnés et nous savons par des recherches antérieures que des traits de personnalité proviennent des expressions neutres des individus » explique le chercheur principal Michael J. Reilly, MD, professeur associé en Otorhinolaryngologie à l’École de médecine de Georgetown. Reilly est certifié en chirurgie plastique faciale et reconstructive et reçoit des patients à l’Hôpital Universitaire.

« Globalement, nos résultats suggèrent que les hommes et les femmes qui subissent une chirurgie esthétique faciale peuvent non seulement se sentir plus attirants, mais aussi voir leur personnalité évoluer de manière positive dans la société, » dit-il.

Depuis quelques années, en Amérique, les hommes ont changé leurs attitudes sociales à l’égard de  » l’entretien de l’apparence « , passant du narcissisme à un autre état de bien-être, ajoute Reilly. Les hommes représentent maintenant 15 à 20 % du marché de la chirurgie esthétique, mais de nombreuses caractéristiques faciales masculines préférées sont à l’opposé de ce que l’on apprécie sur un visage féminin. Par exemple, on croit que les traits masculins attrayants comprennent des pommettes proéminentes, une mâchoire carrée et un menton proéminent, tandis que les traits féminins attrayants sont des joues rondes, des contours plus doux, un large sourire et de grands yeux.

« Nos recherches sont censées vérifier si c’est bien le cas », dit Reilly.

24 hommes ont subi une chirurgie esthétique faciale par l’un des deux chirurgiens de Georgetown pour cette étude; Reilly et Steven P. Davison, M.D., qui est également coauteur. Ces hommes ont subi une ou plusieurs des interventions chirurgicales suivantes : lifting des paupières supérieures (blépharoplastie supérieure), réduction des paupières inférieures (blépharoplastie inférieure), lifting du visage, lifting des sourcils, lifting du cou, remodelage du nez (rhinoplastie) et/ou implant au menton.

Ces hommes, qui ont payé pour leur chirurgie, ont accepté d’utiliser leurs photographies avant et après l’opération pour des fins de recherche. Six enquêtes ont été menées, chacune comprenant huit photographies (quatre avant l’opération et quatre après). Aucune enquête ne contenait deux d’une seule personne).

Plus de 150 participants (dont la plupart étaient blancs, âgés entre 25 et 34 ans et titulaires d’un diplôme universitaire) qui ont examiné les photos n’ont pas été informés de l’intention de l’étude. On leur a demandé d’évaluer leur perception des traits de personnalité de chaque patient (agressivité, extraversion, amabilité, recherche du risque, sociabilité, fiabilité), attractivité et masculinité.

L’équipe de recherche a élaboré un modèle mixte linéaire multivarié complexe pour évaluer la réaction des participants à une intervention chirurgicale particulière – rhinoplastie, par exemple, tout en tenant compte des changements par rapport aux interventions supplémentaires effectuées sur d’autres parties du visage.

Les chercheurs ont découvert que la chirurgie du menton était la seule intervention qui n’avait pas d’effet sur l’attrait, la masculinité ou la personnalité perçue. Les auteurs croient que cela est dû au petit nombre de patients ayant subi cette intervention. Les autres procédures ont montré, entre autres, les changements suivants :

  • Paupière supérieure — augmentation de l’amabilité et de la fiabilité
  • Paupière inférieure — diminution de la prise de risque
  • Lifting des sourcils — amélioration de la perception de l’extraversion et de la prise de risque
  • Lifting du visage — amélioration de l’amabilité et de la fiabilité
  • Lifting du cou — augmentation de la perception de l’extroversion et de la masculinité
  • Nez – plus d’attractivité

Les conclusions statistiquement significatives reflétaient globalement une augmentation de l’attirance, de l’amabilité, des compétences sociales et de la crédibilité.

« Il est vraiment intéressant de constater que les différentes zones anatomiques du visage contribuent à des degrés variables à la perception globale de la personnalité, » dit Reilly. « Il convient également de noter que l’étude n’a pas constaté de changement significatif dans la masculinité. Une seule intervention, un lifting du cou, semble avoir permis d’améliorer ce caractère.

« Cela suggère que le menu actuel des procédures esthétiques pour les hommes n’est probablement pas aussi sexuellement enrichissant que celui des femmes, » dit-il. L’étude de Reilly chez les femmes a examiné les mêmes procédures cosmétiques chez 30 femmes blanches et a constaté une augmentation significative de la féminité pour plusieurs des actes chirurgicaux.

Cicéron a décrit le visage comme le  » miroir de l’âme « , ce qui signifie que l’apparence physique d’une personne est la caractéristique personnelle la plus évidente et la plus accessible aux autres dans les interactions sociales – il n’est donc pas étonnant que des changements subtils dans ces apparences faciales neutres aient suffisamment de pouvoir pour modifier le jugement sur sa personnalité, dit Reilly.

Reilly indique qu’il faut mener d’autres études pour que la chirurgie esthétique atteigne son plein potentiel. « L’optimisation des résultats pour les patients nécessitera une meilleure compréhension des changements potentiels de la perception sociale qui peuvent survenir avec la chirurgie. »

Référence

Leave a Reply